Où sont passés les draveurs?

Où sont passés les draveurs?

Les lieux ont une mémoire. Ils activent les souvenirs de ceux qui les regardent. Les souvenirs que suscitent la rivière Kiamika et le réservoir du même nom, sont ceux des draveurs de Chute-Saint-Philippe et de la région. Les entendez-vous? Il est six heures du matin. Déjà, les draveurs circulent, le col ouvert à l’air frais, ils attendent l’appel du déjeuner. C’est le printemps. Nous sommes au lac Brûlé, à la tête de la rivière Kiamika. De là, les draveurs se préparent à amener les billots coupés jusqu’à l’embouchure de la rivière du Lièvre. À l’ouvrage, sitôt le déjeuner avalé, entendez-vous les voix des draveurs, leurs acrobaties sur les billots à l’aide de leurs gaffes, les billots qui s’entrechoquent dans les courants rapides de la rivière, la montagne de bois qui s’engouffre dans la chute d’eau furieuse gonflée par les crues printanières? 

Oubliez un instant votre travail pour découvrir le métier et la vie des draveurs, aujourd’hui disparus. 

Parcourez sur la route de la MRC d'Antoine-Labelle des lieux historiques et des points d'attraits touristiques avec l'aide de l'application mobile de 

Bon voyage.

Découvrez aussi...

Contactez-nous

Complétez le formulaire ci-dessous pour
d'autres renseignements

Merci !

Nous vous répondrons
dès que possible.

* Champs obligatoires